Le béton cellulaire : principes et caractéristiques

Le béton cellulaire constitue une autre catégorie de matériaux de construction. Il est composé de ciment, de chaux, de sable, d’eau, d’air et de poudre d’aluminium (il est également possible d’opter pour de la pâte d’aluminium). Il est proposé sous diverses formes dans le commerce : blocs, carreaux, panneaux. Vous trouverez une grande diversité de dimension. En revanche, presque tous possèdent une épaisseur comprise entre 5 mm et 30 mm.

Le principe

L’ajout de la poudre d’aluminium est primordial pour le béton cellulaire. C’est grâce à cette matière première, que l’on fait lever le béton (elle est au béton cellulaire ce que la levure est à la pâte en boulangerie/pâtisserie). En levant, le béton piège l’air qui se met à former plein de petites bulles. Au final, on obtient une pluie de cellules, plus exactement de micro-cellules qui sont séparées entre elles par de très minces parois. Ce « processus » est à l’origine des différentes propriétés du béton cellulaire.

Les atouts du béton cellulaire

Les maçons spécialisés dans les constructions en béton cellulaire, et membres du réseau Ytong peuvent, avec l’aide d’agence web, créer des sites internet pour présenter ce matériau et se faire connaitre. Le béton cellulaire est en effet encore méconnu du grand public en France ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays européens comme l’Allemagne. Le matériau mérite plus de popularité en raison de ses avantages. Il en a plusieurs, mais les principaux sont ceux qui vont être cités. D’abord, le béton cellulaire est léger. Cela signifie que sa manipulation n’a rien de compliqué. Par ailleurs, le béton cellulaire possède d’excellentes propriétés isolantes. Notamment, avec le béton cellulaire, l’isolation thermique d’une maison est nettement améliorée par rapport à du béton classique. Troisièmement, il est facile à utiliser en comparaison avec le parpaing et la brique : assemblage aisé, appareillage avec peu d’eau (il est réalisé à joints minces), possibilité de réutiliser les chutes, découpe à effectuer avec une simple scie égoïne. Quatrièmement, on retiendra du béton cellulaire que c’est un matériau solide et particulièrement résistant. Cinquièmement, le béton cellulaire n’est pas inflammable. Sixièmement, le béton cellulaire ne craint pas l’humidité. Dernier point, et non des moindres, le béton cellulaire coûte moins cher que les autres matériaux fréquemment utilisés jusqu’ici.

L’utilisation

Le béton cellulaire peut être utilisé dans un grand nombre de projets, et principalement dans les gros œuvres. Il peut servir aussi bien en intérieur qu’en extérieur (mur de la maison, cloisons entre les chambres, plafonds, chalets…). Il convient à la construction d’une maison individuelle, d’un immeuble composé d’appartements, d’un immeuble pour bureaux, et autres bâtiments de grande envergure. Par exemple, il est adapté à la construction d’un immense centre commercial, d’un bâtiment destiné à recevoir un hôpital et même d’une usine. Toutefois, avant de l’adopter, vous devez être conscient de ses deux inconvénients : il se fissure plus vite que le parpaing ou la brique et il est très friable. Heureusement, les solutions ne manquent pas si vous vous adressez à des professionnels et des experts en béton cellulaire : ils vous feront des recommandations utiles pour que vous n’ayez pas à subir ces inconvénients.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*