La SCPI Immorente : une façon pérenne d’investir dans la pierre

Investir dans l’immobilier à titre individuel est devenu une aventure qui demande de plus en plus de connaissances transversales dans des domaines aussi différents que les normes de construction, les dispositifs fiscaux, les problèmes légaux et administratifs de la gestion locative ou encore les normes environnementales.

La SCPI ou l’immobilier en sérénité

Les marchés immobiliers sont constamment en mouvement et dénicher les zones géographiques porteuses de rendements d’avenir est devenu affaire de spécialiste. C’est pourquoi, lorsqu’on confie son placement immobilier à une SCPI, Société Civile de Placement Immobilier, on se dédouane de tous ces aspects négatifs de cette activité, on n’intervient absolument pas sur les problèmes du terrain quels qu’ils soient. L’investisseur en SCPI ne gère que les revenus des parts qu’il a acquises sans autre préoccupation. Il est propriétaire de parts d’immeubles et non de parts financières de la société ce qui lui permet de financer l’achat de ses parts par l’intermédiaire d’un prêt bancaire dont les intérêts sont déductibles de ses revenus fonciers comme pour tout autre bien locatif.

Les avantages d’un investissement en SCPI

Le principe de base de la SCPI est de mutualiser les moyens de ses associés mais aussi les risques qui se répartissent sur les nombreux immeubles qu’elle gère. S’il survient un problème dans l’un ou l’autre bien, la perte ponctuelle éventuelle sera compensée par les gains des autres immeubles alors qu’un investissement individuel concentre l’ensemble des risques sur un seul objet ce qui peut lui amener des périodes sans revenus. La SCPI est aussi une société qui par l’addition des moyens de ses associés représente une force de frappe lui permettant de mener des négociations serrées et d’agir très rapidement à l’aide des capitaux mobilisables de suite pour se placer sur les premiers rangs lorsqu’une opportunité intéressante apparaît. On dit en général que dans l’immobilier le bénéfice est dans l’achat et cela se vérifie par les plus-values à moyen terme réalisées par une SCPI comme la SCPI Immorente par exemple qui, de par ses réserves de fonds issus de reventes à bénéfices est capable à tout moment de maintenir, voire d’augmenter les taux de redistribution à ses adhérents même dans le cas où l’un ou l’autre bien serait en difficulté passagère.

Pour bien choisir sa SCPI

Le profil patrimonial de l’investisseur est certainement le paramètre le plus important lorsqu’il choisit la ou les SCPI à qui il va confier ses fonds. C’est de lui en effet que dépend la réussite de son opération dans la mesure où il doit s’assurer avant toute chose que l’achat envisagé ne va pas le pénaliser du point de vue fiscal par exemple. Il peut s’adresser à tout moment aux spécialistes en gestion de patrimoine qui œuvrent dans les SCPI et qui sont en mesure de lui prodiguer un conseil d’expert en la matière. Puis tout dépendra de son centre d’intérêt, SCPI d’habitation, de rendement, en démembrement temporaire, spécialisée dans un secteur d’activité comme la santé ou l’éducation par exemple, chaque SCPI a sa spécificité et il est très facile aussi de panacher son portefeuille. La SCPI Immorente est un exemple de SCPI de rendement, l’essentiel de ses actifs étant constitué de murs commerciaux situés dans les grands centres urbains sur l’ensemble du territoire français, qui par son ancienneté représente le genre de valeur sûre recherchée par un investisseur à la recherche d’un revenu régulier mais sans prendre de risque excessif.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*